Les épillets, un véritable fléau pour vos animaux.

Que sont les épillets ?

Les épillets sont des graines de graminées qui se disséminent partout. Chaque plante possède un moyen bien à elle de disperser ses graines afin que l’espèce perdure, certaines utilisent le vent, d’autres les abeilles, etc. Pour ce qui est de cette graminée, elle utilise les animaux, en particulier leurs poils sur lesquels elle s’accroche.

Pourquoi et pour qui sont-ils dangereux ?

Les épillets sont traîtres car ils peuvent s’accrocher à tout : vêtements, poils, etc.

Ils sont dangereux pour tous les animaux ayant un contact avec cette plante. Les chiens peuvent s’en planter dans les pattes car les épillets sont durs et leur graines sont pointues. Ils peuvent aussi se loger dans les narines, les oreilles, les yeux ou encore dans les parties génitales, pouvant entraîner de graves abcès. Tous les autres animaux peuvent être touchés, y compris vos NAC (lapins, chèvres, cochons d’Inde).
C’est ce qui est arrivé à Mojito, le copain de Nicky (ancienne pensionnaire de l’association Au Secours Des Quenottes). Un matin, les maîtres de Mojito l’on retrouvé abattu, l’œil gauche fermé et larmoyant. Après vérification, un épillet s’était logé dans son œil. La vétérinaire, consciente du danger des épillets, l’a pris tout de suite, elle a eu raison car elle a décelé un ulcère cornéen, l’épillet avait donc abîmé la cornée de Mojito. Par chance, ayant réagi assez vite, la vétérinaire a pu sauver l’œil du lapin, mais au prix d’un traitement long et contraignant.

Il est donc très important de regarder les pattes, les oreilles, les yeux, le nez et la bouche de vos animaux après vos promenades en pleine nature. Il faut aussi être vigilant sur le foin qu’on donne aux animaux, c’est ce qui s’est passé avec Mojito, le foin contenait des épillets.

Voici la photo de Mojito lorsque l’on a découvert qu’il y avait un problème. L’œil était complètement fermé à cause de la douleur.

Article rédigé par Camille C., responsable du département de la Vendée chez Au Secours Des Quenottes.

Pourquoi stériliser sa lapine ?

La stérilisation de la lapine est un sujet au centre de nombreux débats sur les réseaux sociaux. Stériliser sa lapine n’est pas un acte anodin mais indispensable, cette intervention améliorera son quotidien (et le votre au passage).

Cet article est non exhaustif, un peu vulgarisé et général afin de faire comprendre pourquoi il faut stériliser sa lapine. Je vous conseille de vous rapprocher d’un vétérinaire NAC. 

Les vétérinaires conseillent la stérilisation de la lapine à partir de ses 6 mois pour les raisons suivantes :

Prévention contre plusieurs maladies

Les risques de cancer de l’utérus chez la lapine frôle les 80% ! Soit 8 lapines sur 10. L’ovario-hystérectomie (ovaires + utérus) réduit ces risques à 0 ! Par contre veillez bien à demander l’ovario-hystérectomie et non simplement l’ovariectomie (ovaires). Si l’utérus reste, des cellules tumorales déjà présentes peuvent de développer même après l’intervention. La cancer de l’utérus est presque indétectable au quotidien, quand on le remarque il est souvent à un stade très avancé. La stérilisation est un acte préventif pour la préserver des souffrances et de la maladie.

Le cancer n’est pas le seul danger, les infections sont nombreuses et souvent mortelles si elles ne sont pas prises à temps. Elles apparaissent souvent après une mise bas.

Fin de l’agressivité caractéristique des lapines

C’est connu, une lapine est plus « agressive » que les mâles.  Cette agressivité est issue des hormones. Une stérilisation rendra votre lapine plus calme, douce et elle acceptera plus facilement de cohabiter avec un mâle. Même stérilisées deux lapines cohabitent difficilement.

Ce sera bien plus agréable pour elle et pour vous au quotidien.

Limitation du nombre de lapins en circulation

Discours plus tourné vers la protection animale.

A l’occasion d’une portée, une lapine peut engendrer entre 4 et 12 lapereaux. C’est énorme. Vous imaginez un peu la vitesse de croissance du nombre de lapins domestiques à « vendre » sur Le Bon C*** ?

Les associations sont submergées et encore il s’agit simplement de personnes qui n’ont pas choisi de les euthanasier dès la naissance par des moyens plus ou moins barbares (congélation, noyade, coup de pelle ou chez le vétérinaire soit la plus « humaine »).

Fin du désir de reproduction

Le désir sexuel des lapins est mondialement connu et est à l’origine de plusieurs références  sexuelles en cas de fortes activité chez nous les humains 😉 . Il peut être frustrant et fatiguant de bouillonner ainsi pour une lapine. Ce n’est pas une vie pour elle surtout pour un lapin de compagnie non destiné à la reproduction.

Il est préférable de la soulager via une stérilisation.

Suppression des marquages de territoire

Pour vulgariser, les hormones produites par le système reproductif de la lapine sont à l’origine de son caractère très très territorial, et donc des nombreux marquages sur votre canapé et autres lieux stratégiques.

Plus aucun risque de grossesses nerveuses

Une lapine est sujette à la grossesse nerveuse. Dans ces cas là elle va s’arracher les poils pour faire un nid, prendre de grandes bouchées de foin pour tout préparer l’arrivée. Son comportement va beaucoup fluctuer :

  • Agressivité accentuée ;
  • Excitation générale et sexuelle plus présente :
  •  etc.

Une grossesse nerveuse ou pseudo-grossesse peut arriver pour plusieurs raisons : accouplement qui n’a pas abouti à une fécondation, présence d’un lapin mâle (même castré),  stress ou bien des papouilles un peu trop agréable dans le cas d’une lapine TRÈS réceptive.

Les pseudo-grossesses répétées sont dangereuse pour les lapines. La stérilisation est la seule solution pérenne.

L’aspect traumatique de la mise bas pour la lapine et pour la famille

En cas de grossesse accidentelle ou souhaitée, si elle n’est pas bien préparée ou suivit par un vétérinaire des accidents peuvent vite arriver. Un accouchement peut très bien se passer ou au contraire finir en drame. Pour la première grossesse une lapine est déboussolée et régulièrement elle n’a pas les bons réflexes (pas de nid, allaitement compliqué, pas d’instinct maternel). Il arrive même (plus qu’on ne le penserai) qu’elle mange ses petits qui sont trop fragiles.

Tous ces points peuvent traumatiser la lapine et plus particulièrement votre famille. Il est déjà compliqué pour un adulte d’assister impuissant à la souffrance de son animal, pensez aux enfants qui ne comprennent pas forcément pourquoi Carotte la lapine mange ses bébés ou les laisse mourir. Ils peuvent finir par en avoir peur.

Le lapin un rongeur ? FAUX !

Les croyances tendent à faire croire que le lapin fait parti de la famille des rongeurs au même titre que les hamsters, souris, rats, gerbilles etc. Et bien ce n’est pas du tout vrai ! Le lapin appartient à la famille des lagomorphes. 

Les lagomorphes sont caractérisés par leurs deux paires d’incisives sur la mâchoire supérieure, dont une cachée par la paire de devant.

Dentition du lapin

Les lièvres appartiennent à la même famille. 😉

Il est bon de rappeler que les lapins ne mangent en aucun cas des céréales (donc le pain) et autres choses qui ne sont pas des fruits (modérément), des légumes  (attention au calcium) et le foin (à volonté).

Ce ne fut pas bien long mais, moi la première, je l’ignorais il y a encore quelques années.

N’hésitez pas à partager ou à commenter si vous ne le saviez pas non plus !

Merci de nous avoir lu.