Pourquoi stériliser sa lapine ?

La stérilisation de la lapine est un sujet au centre de nombreux débats sur les réseaux sociaux. Stériliser sa lapine n’est pas un acte anodin mais indispensable, cette intervention améliorera son quotidien (et le votre au passage).

Cet article est non exhaustif, un peu vulgarisé et général afin de faire comprendre pourquoi il faut stériliser sa lapine. Je vous conseille de vous rapprocher d’un vétérinaire NAC. 

Les vétérinaires conseillent la stérilisation de la lapine à partir de ses 6 mois pour les raisons suivantes :

Prévention contre plusieurs maladies

Les risques de cancer de l’utérus chez la lapine frôle les 80% ! Soit 8 lapines sur 10. L’ovario-hystérectomie (ovaires + utérus) réduit ces risques à 0 ! Par contre veillez bien à demander l’ovario-hystérectomie et non simplement l’ovariectomie (ovaires). Si l’utérus reste, des cellules tumorales déjà présentes peuvent de développer même après l’intervention. La cancer de l’utérus est presque indétectable au quotidien, quand on le remarque il est souvent à un stade très avancé. La stérilisation est un acte préventif pour la préserver des souffrances et de la maladie.

Le cancer n’est pas le seul danger, les infections sont nombreuses et souvent mortelles si elles ne sont pas prises à temps. Elles apparaissent souvent après une mise bas.

Fin de l’agressivité caractéristique des lapines

C’est connu, une lapine est plus « agressive » que les mâles.  Cette agressivité est issue des hormones. Une stérilisation rendra votre lapine plus calme, douce et elle acceptera plus facilement de cohabiter avec un mâle. Même stérilisées deux lapines cohabitent difficilement.

Ce sera bien plus agréable pour elle et pour vous au quotidien.

Limitation du nombre de lapins en circulation

Discours plus tourné vers la protection animale.

A l’occasion d’une portée, une lapine peut engendrer entre 4 et 12 lapereaux. C’est énorme. Vous imaginez un peu la vitesse de croissance du nombre de lapins domestiques à « vendre » sur Le Bon C*** ?

Les associations sont submergées et encore il s’agit simplement de personnes qui n’ont pas choisi de les euthanasier dès la naissance par des moyens plus ou moins barbares (congélation, noyade, coup de pelle ou chez le vétérinaire soit la plus « humaine »).

Fin du désir de reproduction

Le désir sexuel des lapins est mondialement connu et est à l’origine de plusieurs références  sexuelles en cas de fortes activité chez nous les humains 😉 . Il peut être frustrant et fatiguant de bouillonner ainsi pour une lapine. Ce n’est pas une vie pour elle surtout pour un lapin de compagnie non destiné à la reproduction.

Il est préférable de la soulager via une stérilisation.

Suppression des marquages de territoire

Pour vulgariser, les hormones produites par le système reproductif de la lapine sont à l’origine de son caractère très très territorial, et donc des nombreux marquages sur votre canapé et autres lieux stratégiques.

Plus aucun risque de grossesses nerveuses

Une lapine est sujette à la grossesse nerveuse. Dans ces cas là elle va s’arracher les poils pour faire un nid, prendre de grandes bouchées de foin pour tout préparer l’arrivée. Son comportement va beaucoup fluctuer :

  • Agressivité accentuée ;
  • Excitation générale et sexuelle plus présente :
  •  etc.

Une grossesse nerveuse ou pseudo-grossesse peut arriver pour plusieurs raisons : accouplement qui n’a pas abouti à une fécondation, présence d’un lapin mâle (même castré),  stress ou bien des papouilles un peu trop agréable dans le cas d’une lapine TRÈS réceptive.

Les pseudo-grossesses répétées sont dangereuse pour les lapines. La stérilisation est la seule solution pérenne.

L’aspect traumatique de la mise bas pour la lapine et pour la famille

En cas de grossesse accidentelle ou souhaitée, si elle n’est pas bien préparée ou suivit par un vétérinaire des accidents peuvent vite arriver. Un accouchement peut très bien se passer ou au contraire finir en drame. Pour la première grossesse une lapine est déboussolée et régulièrement elle n’a pas les bons réflexes (pas de nid, allaitement compliqué, pas d’instinct maternel). Il arrive même (plus qu’on ne le penserai) qu’elle mange ses petits qui sont trop fragiles.

Tous ces points peuvent traumatiser la lapine et plus particulièrement votre famille. Il est déjà compliqué pour un adulte d’assister impuissant à la souffrance de son animal, pensez aux enfants qui ne comprennent pas forcément pourquoi Carotte la lapine mange ses bébés ou les laisse mourir. Ils peuvent finir par en avoir peur.

La cohabitation entre un lapin et un cochon d’Inde, une grosse erreur.

La cohabitation entre un lapin et un cochon d’Inde est une idée très répandue parmi les propriétaires de petites boules de poils d’amour. Cette image est notamment véhiculée par les animaleries (pas toutes 😉 ), qui mélangent les cochons d’Inde et lapins pour gagner de la place. Ou bien certaines personnes qui ont des grands enclos extérieurs.

Les lapins ne peuvent pas cohabiter avec les petits rongeurs (hamsters, gerbilles, rats etc.), alors que le cochon d’inde approche de son style de vie : rythme, taille, alimentation (+ ou -). Il est vite tentant de choisir un petit cobaye pour tenir compagnie à son gros pinou….

Beaucoup de personnes qui liront cet article (très simplifié et non exhaustif), fonctionnent avec une cohabitation lapin/cochon d’Inde. S’il vous plaît ne vous brusquez pas 🙂 Prenez le temps de lire et de vous rendre compte en quoi cela est déconseillé.

1 – Ils ne parlent pas le même langage

Le lapin est presque aphone, mis à part les HONK HONK que nous pouvons entendre, ils sont muets comme des carpes ! Alors que le cochon d’inde est le rongeur ayant le langage le plus varié (avec le chien de prairie). N’oublions pas non plus le langage corporel qui peut varier aussi. Autant de facteurs qui dont qu’une incompréhension puisse s’installer et provoquer une bagarre, souvent fatale ou au frais du cochon d’inde.

2 – Ils n’ont pas le même régime alimentaire

Le lapin est sensible au taux de calcium autant que le cochon d’inde dépend de manière vitale à sa dose de vitamine C quasi-quotidienne. Afin de palier à ces troubles d’assimilation et de métabolisme, leur alimentation quotidienne diffère. Cette différence peut sembler minime, après tout ils ont beaucoup de fruits et légumes en communs, mais indubitablement le risque de carence, de surdosage ou d’une intoxication peut avoir lieu.

3 – Le lapin est territorial (surtout la femelle)

Si le lapin n’est pas castré/stérilisé, il risque de ne pas trop apprécier l’arrivée d’un petit cochon d’inde. Les exceptions existent mais ce n’est pas une généralité.

4 – Le lapin a beaucoup de force

Tous les propriétaires de lapin(s) vous le diront, le lapin à une force exceptionnelle dans les pattes arrières. Un lapin frustré par le comportement du cochon d’inde peut vite donner un coup de pattes et briser le crâne ou la colonne vertébrale du pauvre petit chon.

5 – Ils peuvent se communiquer des maladies

Lapin vers cochon d’inde : la bactérie Bordetella Bronchiseptica 

Cochon d’inde vers lapin : la bactérie Pasteurella multocida

Ces bactéries sont mortelles pour l’autre espèce. Nous n’avons pas de pourcentages de risques, ni d’études vraiment sérieuses à vous communiquer mais il y a un risque c’est une réalité.

Si vous avez un lapin et un cochon d’inde sous le même toit, pensez à vous laver les mains entre deux séances de câlins ou bien lors du grand nettoyage de cages et litières. Afin d’approcher du risque 0 ne les faites pas cohabiter dans une même pièce.

 

Conclusion

La cohabitation en soit est possible mais risquée. Nous vous conseillons tout de même très fortement d’adopter un lapin pour tenir compagnie à votre lapin (du sexe opposé et stérilisé). Pour les cochons d’inde si vous avez un mâle, castrer le et adopter une petite femelle 🙂 Sinon adopter une femelle si vous en avez déjà une.

 

 

Donner du pain à son lapin/cochon d’Inde : LA très mauvaise idée !

Tous les jours sur internet, je vois des gens donner du pain à leur lapin ou à leur cochon d’Inde. Le pain est très mauvais pour eux, au même titre que la cigarette pour nous !

Mais avant tout je rédige cet article en mémoire de notre merveilleuse Kiara qui est décédée 2 mois après son arrivée à l’association… Elle n’avait que deux ans et une toute nouvelle vie à vivre chez sa nouvelle maman Camille. Ce bel avenir lui a été retiré à cause du pain !

Pourquoi le pain est dangereux ?

Le pain, au même titre que les biscottes, est composé de farine. La farine est issue de céréales qui ont été écrasées. Or les céréales ne font en aucun cas partie de la famille des fruits et légumes. Vous voyez où est-ce que je veux en venir ?

Les lapins et les cochons d’Inde sont des herbivores stricts. Ils ne peuvent donc manger que des fruits, légumes et plantes aromatiques non toxiques pour eux. En aucun cas le pain ne fait partie de leur régime alimentaire. 

Revenons-en à Kiara, je vous ai dit qu’elle était morte à cause du pain ? En effet lors de son retrait, nous avons constaté que cette merveilleuse lapine était nourrie exclusivement avec du pain et parfois l’herbe du jardin, quand ses anciens propriétaires pensaient suffisamment à elle pour la sortir.

Puisque les lapins ne sont pas fais pour manger du pain, leur système digestif souffre lors de l’ingestion de cet aliment. L’intestin est l’organe qui est le plus touché. Il souffre et ne peut en aucun cas assimiler cette nourriture puisqu’il n’est pas fait pour ça. Ainsi, petit à petit, Kiara a développé une fragilité intestinale qui a failli la tuer le jour de son sauvetage. Nous avons fait l’erreur de la nourrir correctement (légume + foin),  un trop gros changement pour elle. Un traitement pour sa flore intestinale + une cure de foin exclusivement durant deux semaines lui a redonné des forces. Puis nous lui avons introduit la verdure. Kiara était aux anges.

Nous l’avons sauvée, mais le mal était fait. Nous ne l’avions pas remarqué. Les dégâts étaient trop importants. Pourtant elle vivait bien, mangeait et courrait partout. Une lapine enfin libre de vivre sa vie de lapine.

Malheureusement son intestin a fini par lâcher, n’assimilant plus aucun nutriment, son poids a été divisé par deux en quinze jours. Elle s’est éteinte dans les bras de sa maman aimante.

Si nous ne l’avions pas récupérée, elle serait décédée seule dans une cage sale et minuscule, sûrement plus tôt.

La belle Kiara a rejoint les étoiles…

Les répliques des propriétaires.

Quand nous faisons de la prévention, sur le pain notamment, nous tombons régulièrement sur des personnes qui nous sortent des arguments soit disant irréfutables.

  • « Je lui donne du pain pour user ses dents »

Alors c’est complètement faux ! Alors d’accord on ne peut pas forcément le savoir, mais réfléchissons un peu. Quand vous mangez du pain vous êtes d’accord que c’est rapidement de la bouillie dans votre bouche ? En quoi cela use les dents ? Alors pour un lapin imaginez les dégâts ! Seul le foin leur use naturellement les dents. Attention, il s’agit sûrement de la phrase la plus importante dans cet article 😉 

  • « Si mon lapin/cochon d’Inde en mange, c’est que c’est bon pour lui »

Donner du pain tous les jours ou bien une fois la semaine, c’est comme aller au fast-food tous les jours. Il n’y a que les humains qui s’auto-infligent la mal-bouffe. Par ailleurs, l’obésité n’existe chez les animaux qu’en compagnie de l’homme…. Ce n’est pas bon du tout. Alors oui ils en mangent car ils ne vont pas se dire « Oh du pain, c’est mauvais »! Vous avez déjà vu du pain sauvage, vous ?

Bon, je m’égare mais l’idée est là. Les lapins et cochons d’Inde sont les premiers à grignoter tout ce qui leur passe sous le nez. C’est à vous de les nourrir correctement, pour leur bien.

Tout ce que je viens de dire est valable aussi pour les chevaux.

Merci de nous avoir lu ! Les articles de ce site sont entièrement rédigés par nos membres bénévoles. Pour soutenir l’association, vous pouvez faire un don et ainsi soutenir nos sauvetages et sauver d’autres Kiara …

Le lapin un rongeur ? FAUX !

Les croyances tendent à faire croire que le lapin fait parti de la famille des rongeurs au même titre que les hamsters, souris, rats, gerbilles etc. Et bien ce n’est pas du tout vrai ! Le lapin appartient à la famille des lagomorphes. 

Les lagomorphes sont caractérisés par leurs deux paires d’incisives sur la mâchoire supérieure, dont une cachée par la paire de devant.

Dentition du lapin

Les lièvres appartiennent à la même famille. 😉

Il est bon de rappeler que les lapins ne mangent en aucun cas des céréales (donc le pain) et autres choses qui ne sont pas des fruits (modérément), des légumes  (attention au calcium) et le foin (à volonté).

Ce ne fut pas bien long mais, moi la première, je l’ignorais il y a encore quelques années.

N’hésitez pas à partager ou à commenter si vous ne le saviez pas non plus !

Merci de nous avoir lu.

Moi je dis STOP aux copeaux de bois !

Bonjour à vous tous qui, je l’espère, souhaitez le meilleur pour vos loulous !

Dans cet article je ne vais pas prendre de gants car Y EN A MARRE !! Nombreux sont les animaux de compagnies victimes des copeaux de bois résineux en France et un peu partout dans le monde !

Effectivement les copeaux de bois (résineux, toujours …) allient praticité, accessibilité dans les commerces et des prix très attractifs, mais ces derniers sont TOXIQUES !

copeaux de bois rongeurs

Je développe, les copeaux de bois sont en général issu des bois résineux (pin, cèdre, etc. ), or en contact avec l’urine une réaction chimique se produit. Cette réaction provoque une émanation de Phénol qui est très agressif pour le système respiratoire de vos animaux de compagnie, pour vous et vos enfants.  Il provoque aussi des irritations aux yeux entraînant des croûtes et une vie douloureuse pour l’animal.

Voici un extrait que j’ai trouvé sur le phénol dans Wikipédia :

« Le phénol est fortement corrosif pour les organismes vivants. Une solution aqueuse à 1 % suffit à provoquer des irritations sévères.

Les brûlures au phénol sont très douloureuses et longues à guérir. De plus, elles peuvent être suivies de complications graves pouvant mener à la mort de par la toxicité de ce composé et sa capacité à pénétrer dans l’organisme en traversant la peau. »

Le phénol était même utilisé en tant que moyen de torture lors des précédentes guerres ou comme punition pour les femmes.

Je généralise un peu, parfois des animaux vont vivre dans des copeaux de bois sans avoir de symptômes flagrants, mais imaginez-vous vivre dans un environnement toxique au quotidien, cela donne drôlement envie.

Fripon qui souffrait d’une irritation très forte des yeux (pus, croûtes, inflammation … )

Fripon après changement de litière

Je pense surtout qu’il est temps de détruire l’automatisme qu’ont les propriétaires de rongeurs ou lapins d’utiliser cette litière. Pour plusieurs raisons :

  • C’est toxique ;
  • Mauvais pouvoir absorbant ;
  • La litière pue rapidement ;

Alors oui peut être c’est « un peu » moins cher que les autres litières plus saines pour vos animaux, MAIS vous économiserez sur les frais vétérinaires 😉 Même si c’est malheureux à dire, certaines personnes ne prennent même pas la peine de les y emmener …

Les animaleries ou grandes surfaces n’arrangent pas du tout nos affaires, les packagings nous montrent des animaux « happy », foutaises ! Les copeaux de bois sont très lucratifs, ils ne coûtent presque rien à produire et des milliers (millions ?) de tonnes s’écoulent dans notre pays pour y atterrir dans l’environnement de nos animaux pour mieux les asphyxier.

Litière de lin pour Robin, cochon d’Inde sauvé dans la forêt en 2017

Il existe beaucoup de litières plus adaptées :

  • Le lin,
  • Le chanvre,
  • La litière de coco (attention à l’humidité !),
  • Les copeaux de bois non résineux,
  • Les pellets de bois (surtout pour les furets dans une caisse),
  • Les Drybed, …

Je profite de cet article pour parler d’une autre habitude nocive (bon je me limite à celle-là car sinon on en aura jamais fini) : les journaux !

Résultat de recherche d'images pour "papier journal litière"

Source : http://forum.doctissimo.fr/animaux/Chats/litiere-papier-sujet_33568_1.htm

Vous êtes d’accords avec moi, sur le papier journal il y a de l’encre, qui dit encre dit produit chimique, qui dit pipi sur cette encre dit AIE AIE AIE ! Mauvaise idée … De plus les rongeurs ou lagomorphes (lapins) grignotent un peu tout ce qu’ils trouvent (normal) or en grignotant des choses recouvertes d’encres ils en absorbent indéniablement.  Ce qui est loin d’être conseillé.

Merci de nous avoir lu, vous pouvez laisser un commentaire pour nous raconter votre histoire avec la litière de copeaux de bois !

Ce sont les bénévoles de l’association Au Secours Des Quenottes qui rédigent les articles de ce site internet, ce ne sont pas de vrais journalistes mais ils donnent de leur temps pour améliorer pas par pas la vie des animaux de compagnie en France.

 

Les bases sur le lapin

Vous souhaitez adopter un lapin mais vous ne savez comment vous y prendre pour bien l’accueillir et bien vous en occuper ? Il est temps pour vous de découvrir les bases sur le lapin de compagnie ! 🙂

Grâce à sa petite taille, le lapin nain commun est souvent considéré comme un animal de compagnie apprécié des enfants. Cependant, il a des besoins spécifiques que seul un adoptant averti et patient pourra combler. Il s’adapte facilement dans un foyer, à condition de lui accorder du temps, des soins adaptés et un environnement adéquat.

Ce guide a pour but de vous aider à appréhender les besoins quotidiens de merveilleux lagomorphe afin de l’accueillir au mieux au sein de votre famille.

Les lapins sont des mammifères terrestres herbivores.

Présentation

Le lapin fait partie de la famille des lagomorphes, trop souvent considéré comme un rongeur. La différence entre ces deux espèces réside dans la disposition de leurs dents, le lapin possède deux paires d’incisives sur la mâchoire supérieure et inférieure.

Toutes les espèces de lapins sont originaires du lapin de garenne et se divisent en neuf genres. Cependant l’anatomie reste la même, il est important d’avoir quelques notions du corps de votre compagnon afin de bien surveiller sa santé.

La maturité sexuelle arrive à 4 mois, mais en aucun cas les femelles ne doivent se reproduire avant leur 7 mois, pour des raisons morphologiques.

Animal grégaire, il préférera la compagnie à la solitude même si vous êtes très présent à votre domicile, rien ne vaut une bonne discussion entre lapins ! La présence d’un autre lapin (du sexe opposé) à plusieurs avantages : toilette mutuelle, jeux, occupation lors des absences. Ils doivent être stérilisés pour éviter des naissances.

Avoir le cœur sur la main …

Mode de vie

Dans la nature les lapins vivent en groupe et creusent des tunnels dans le terrier afin de mettre bas, se protéger des prédateurs ou encore s’isoler.  Ce comportement n’étant pas compatible avec nos modes de vie moderne, nous vous conseillons d’installer des cabanes ou tunnels dans lesquels ces comportements naturels pourront s’exprimer.

Le lapin est un animal actif surtout à l’aube et au crépuscule, il va manger, se toiletter, faire le tour de sa maison. Durant le jour, vous le verrez souvent dormir profondément ou bien se cacher, ce comportement est totalement normal. Il arrive que certains lapins se calent sur le rythme du foyer, mais ceci reste rare et sera, tout de même, actif la nuit.

Différents choix s’offrent à vous, pour accueillir votre lapin :

  • la liberté totale : le lapin vit dans une ou plusieurs pièces , avec un coin douillet pour dormir, des cabanes, des jouets et le coin restauration évidemment ! C’est le mode de vie le plus sain pour lui car les comportements naturels (sauter, s’étirer, sentir, courir, s’allonger, flops, binkies …) peuvent s’exprimer sans restriction. Ce mode de vie vous permet également de profiter de votre animal à 100% et de créer avec lui une relation forte.

 

  • la semi liberté : le lapin vit en enclos, lors de vos absences, avec un coin douillet pour dormir, gamelles, jouets etc d’un minimum de 200 x l 100 x H 60 cm pour permettre au lapin de se sentir à l’aise. Les sorties, minimum 4h par jour, se font sous surveillance avec un membre de la famille, durant lesquels il pourra s’exprimer selon ses besoins.

 

  • la cage ou clapier : le lapin est restreint dans ses mouvements, il ne peut généralement pas se lever pour s’étirer et encore moins sauter. Ce mode de vie est à proscrire au maximum.

Durée de vie

Le lapin, peu importe sa taille ou son espèce, ne vit pas vieux (2 à 3 ans) dans la nature car les prédateurs et leur environnement de vie dangereux (près des routes ou dans les champs cultivés , la chasse) ont souvent raison d’une mort pour cause de vieillesse.

Lorsque vous adoptez un animal, on ne le répète jamais assez, cet engagement est pour TOUTE LA VIE, qu’elle soit courte ou longue. Un lapin domestique vivant à l’intérieur, étant choyé et nourrit convenablement peut vivre entre 8 à 12 ans.

 

Alimentation

Le lapin est un herbivore strict il est important de bien respecter cette alimentation pour le bien-être de votre compagnon.

Il faut donc privilégier la verdure et des légumes crus ! La verdure doit représenter environ 10% du poids du lapin. Voici une petite liste non exhaustive de ce que peu manger un lapin :

 (aneth, feuilles d’artichaut, herbe à chat, basilic, blettes, céleri branche, céleri rave, cerfeuil, chicorée, ciboulette, coriandre, cresson, endives, épinard, estragon, fenouil, feuilles de fraisier, feuilles de framboisier, feuilles de radis, livèche, mâche, marjolaine, menthe, mizuna, moutarde, navet feuilles + bulbe, origan, orties, panais, persil, pissenlit, poivron, pousses de betterave feuilles seulement, romarin, roquette, salade batavia, salade feuille de chêne, salade frisée, salade scarole, salade romaine, topinambour). 

Le foin reste l’aliment principal du lapin qui doit représenter environ  80% de son poids. Il faut éviter le foin de Crau trop riche en calcium et préférer les foins verts, odorants avec de longs brins.

Les granulés peuvent être donnés en petites quantités soit quotidiennement, ne doivent alors pas excéder 2 à 3% du poids du lapin par jour, ou bien en guise de friandises. Les granulés ne sont pas obligatoires dans l’alimentation d’un lapin adulte s’il mange suffisamment de foin et de verdure.

Santé

Les principaux soucis de santé que les lapins peuvent rencontrer sont : les problèmes dentaires, de transit ou des oreilles.

 

  • pathologies dentaires : elles sont souvent dues à une mauvaise alimentation ou qualité de la nourriture. Les dents se liment naturellement grâce à la silice contenue dans les légumes. Cependant, il est parfois nécessaire de faire intervenir le vétérinaire pour limer les dents de son lapin. Des malocclusions dentaires peuvent apparaître et sont quasiment incurables. Les dents du lapin poussent toute leur vie, pour prévenir ces pathologies : foin de qualité à volonté + verdure.

  • transit : le ralentissement du transit peut être dû au stress, à l’ingestion de corps étranger ou encore à l’arrêt de l’alimentation.Dans ces cas là, il est important de mettre le lapin au régime foin + eau en arrêtant la verdure pendant 24h afin de relancer le transit. Si cela ne fonctionne pas, consulter un vétérinaire NAC. L’arrêt du transit est une pathologie mortelle chez le lapin.
  • diarrhée :  elle peut être due à une ingestion trop importante de verdure (si votre lapin mange la gamelle de son copain par exemple) il est alors important d’hydrater son lapin et régime foin+eau obligatoire. Elle peut également apparaître à l’introduction de la verdure ou d’un nouveau légume, ce qui est tout à fait normal, pas d’inquiétude. Ne pas confondre les caecotrophes avec de la diarrhée. Ces derniers sont des crottes molles produites dans l’anus du lapin, riches en nutriments qu’ils doivent ingérer pour être en bonne santé. Si la consistance de la diarrhée est très liquide, odorante et claire et/ou foncée c’est un motif de consultation d’urgence d’un vétérinaire NAC.
  • urines : l’urine des lapins peut se colorer selon la nourriture, l’air ou la surface. Des urines normales peuvent aller du rouge (trop de pissenlits) au jaune foncé (trop de racines) celles-ci restent normales. Par contre, retrouver des urines sableuses sont une indication que le taux de calcium est trop élevé dans l’alimentation de votre lapin, il faut alors changer le foin et l’eau et favoriser les feuillages vert ou lieu des racines. Si les urines sont compactes, c’est une situation d’urgence il faut alors consulter un vétérinaire NAC.
  • stérilisation / castration : la stérilisation des femelles est indispensable, dans 80% des cas les femelles entières développent un cancer de l’utérus qui leur est fatal avant leur 5 ans.  Les mâles doivent être castrés afin de prévenir un comportement agressif et/ou territorial.

 

Comportement

Malgré sa réputation le lapin est un animal de compagnie actif, communicant et sociable à condition de comprendre son langage.

Le lapin n’est pas à proprement dit aphone car il peut produire quelques sons notamment des honk-honk bien connu des propriétaires de lapin sexuellement actifs ! Oui les lapins peuvent émettre des bruits !!

  • Lorsque le lapin est joyeux , il peut bondir ce qu’on appelle alors binkie, se coucher sur le côté de tout son long : un flop.
  • Un lapin vexé ou mécontent, tapera des pieds en retournant dans son panier ou sa cabane ou encore en urinant sur vos affaires ou fauteuil préférés !
  • La panique s’exprimer par un cri strident ou des tapes du pied répétées en se cachant, la respiration rapide est aussi un signe de stress.
  • Les oreilles en avant : il est attentif et vous écoute en se demandant ce que vous lui voulez ou bien quel est ce nouveau jouet dans son environnement.
  • S’il tourne autour de vos pieds en formant des huit c’est une attitude amoureuse, il vous fait donc la cour !

Environnement

L’environnement idéal d’un lapin heureux c’est une gamelle d’eau (350ml), les biberons ne permettent pas de boire de façon naturelle et ne sont pas faciles à nettoyer et sont donc porteurs de bactéries pouvant être mortelles, du foin à volonté ainsi que des jouets.

Soyez à l’écoute de votre lapin c’est lui qui décidera où ses affaires seront les mieux placées ! Vous allez vite vous apercevoir que les lapins sont de grands déménageurs et aiment refaire souvent leur décoration intérieure !

Attention à bien placer le coin dodo et restauration loin des fenêtres ou portes vitrées, car les lapins sont très sensibles aux courants d’air et peuvent rapidement tomber malades.

 

Litière

A l’instar des chats, les lapins sont des animaux propres qui font leur toilette et n’aiment pas faire leurs besoins là où ils dorment.

Un bac à litière avec des hauts rebords est recommandé pour éviter les incidents de parcours ! Observer votre lapin c’est lui qui vous dira où la placer. Il aura tendance à faire ses besoins toujours au même endroit c’est alors là qu’il faudra placer la litière. Avec un peu de patience, l’apprentissage de la propreté peut-être très rapide et à n’importe quel âge !

Le choix de la litière à utiliser est très importante, certaines sont toxiques pour les voies respiratoires du lapin. Lorsque l’urine entre en contact avec les copeaux de bois résineux les vapeurs deviennent toxiques car bouchent les alvéoles pulmonaires de nos loulous.

Les litières sans risque sont : le chanvre, le lin, les granulés de chauffage en bois ou en paille. Seules ces litières sont économiques et suffisamment absorbantes pour permettre une bonne utilisation de la litière.

 

A proscrire : copeaux de bois, litière agglomérante pour chats et silice.

Résultat de recherche d'images pour "litière de lin"

Litière de lin bonne pour le lapin

Cohabitation

Plus haut nous vous expliquons que les lapins sont des animaux qui aiment vivre avec leurs semblables. Cependant toutes les cohabitations ne sont pas possibles :

 

  • un mâle castré + une femelle stérilisée : cohabitation idéale
  • deux mâles castrés ou non : impossible, risque de bagarre à mort pour le territoire et la domination
  • deux femelles stérilisées ou non : impossible, risque de bagarre à mort pour le territoire
  • un mâle castré + plusieurs femelles stérilisées : cohabitation possible sous réserve d’avoir des femelles dociles
  • une femelle stérilisée et plusieurs mâles castrés ou non : impossible, risque de bagarre à mort pour conquérir la femelle

 

Les étapes de la cohabitation, sont importantes à respecter afin de préserver la santé émotionnelle de tout le monde (lapins comme humains!).

La situation la plus fréquente étant de vouloir adopter un lapin pour tenir compagnie à celui que vous avez déjà. Cela est possible à condition de bien respecter les règles de genre, citées plus haut, de stériliser les deux animaux et de respecter le rythme de chacun.

  • mettre  dans une pièce à lui tout seul le nouveau venu et respecter une quarantaine, pour prévenir toute maladie
  • faire les rencontres dans une pièce neutre, qui n’appartient ni à l’un ni à l’autre et à aucun autre animal. Les séparer à l’aide d’une grille afin qu’ils puissent se voir et se sentir sans se battre, toujours sous surveillance.
  • une fois que les lapins se couchent l’un à côté de l’autre de son côté de la grille, vous pouvez passer aux  rencontres sans cette dernière.
  • il peut y avoir quelques bagarres, c’est normal la hiérarchie doit se mettre en place. Vous pouvez les laisser se courser tant que cela ne met pas en danger les animaux.

Il n’y a pas de durée spécifique, soit un coup de cœur pour avoir lieu et dans ces cas là il  suffit de quelques minutes pour que la cohabitation soit établie (très rare) soit cela peut prendre plusieurs mois.

 

ll est également possible et fréquent que les lapins ne s’entendent jamais et que la cohabitation ne soit pas possible. Avant d’adopter un nouvel animal assurez-vous de pouvoir assumer deux lapins dans des pièces séparées pendant une dizaine d’années !

Merci d’avoir lu notre article ! N’hésitez pas à commenter si vous avez une question 🙂

 

15 choses à savoir avant d’adopter un lapin

1 – Le lapin est un être vivant

Je pense que le titre est assez clair 😉 Donc il est doué de conscience et de sentiments. C’est pourquoi il faut le traiter comme il faut sinon il saura vous le rendre …

2 – On n’achète pas un lapin, on l’adopte

Cela peut paraître bizarre mais comme dit plus haut le lapin est un être vivant et non un caprice, ainsi un lapin doit être adopté. Adopter un lapin signifie réfléchir aux impacts sur votre vie et votre famille, si vous avez le temps ou pas, les moyens etc …

Si vous souhaitez agrandir votre famille en accueillant un petit lapinou, je vous en pris OUBLIEZ LES ANIMALERIES. Les lapins sont en majorités non sevrés et les conseillers ne savent pas de quoi ils parlent. Ce n’est pas le cas partout, certaines animaleries sont compétentes … (Personnellement je cherche encore). Alors où adopter votre futur compagnon ?

  • Les associations
  • Les élevages familiaux
  • Sauvetage personnel (nous ne conseillons pas en cas de première fois avec un lapin)

Les associations sont pleines de lapins abandonnés par des propriétaires irresponsables. En adoptant en association vous en sortirez gagnant à 100% !

Votre futur lapin sera :

  • Stérilisé, donc pas besoin de payer en moyenne 130€ pour une lapine et 95€ pour un lapin ;
  • Vacciné ;
  • Propre ;
  • Un minimum sociable.

3 – Le lapin extra-nain ou toy n’existe pas

Vous souhaitez un lapin, oui mais pas trop gros hein ! Et là les « vendeurs » vous propose le lapin parfait : L’extra-nain ou toy. ALERTE AUX ARNAQUES !! Ces lapins n’existent pas. Alors oui il y en a en vente dans les animaleries, mais il s’agit tout simplement de lapins nains non sevrés. Hum hum …Le hasard ? Je ne crois pas ! Ce non sevrage implique une mauvaise croissance et un développement inachevé de son métabolisme en général.

Ces soit disant lapins extra-nains seront les sujets de nombreuses maladies et problèmes comportementaux …

4 – Le lapin est un animal grégaire

Grégaire signifie qu’il aime la vie en groupe. Nous vous conseillons un duo Mâle/Femelle tout les deux stérilisés OBLIGATOIREMENT, sinon les portées risquent de s’enchaîner. Ce type de duo fonctionne beaucoup mieux qu’un duo de deux femelles ou de deux mâles.

La stérilisation de votre lapin est indispensable pour qu’il vive longtemps et en bonne santé. Stériliser sa femelle permettra de la rendre plus docile, qu’elle soit moins territoriale et donc plus de marquages intempestifs. Quant au mâle les effets seront les mêmes et il deviendra beaucoup plus affectueux. Sachez que les femelles sont dominantes, ainsi leur caractère territorial est  beaucoup plus prononcé.

5 – L’entretient d’un lapin est coûteux

Selon un sondage réalisé par nos soins, l’arrivée d’un lapin coûte en moyenne 185€ ce résultat inclus :

  • Le tarif d’adoption du lapin qui varie selon l’espèce, si association ou élevage etc…
  • Son habitat, enclos ou cage ;
  • Et tous les accessoires nécessaires à son bien être

Pour un lapin il faut estimer en moyenne 30€ par mois pour le nourrir correctement (fruits, légumes, foins et extrudés), Bien sûr la facture peut vite augmenter en cas de problème rénaux chez votre lapin souvent dû à une mauvaise évacuation du calcaire dans ses urines.

Sans compter la visite annuelle chez le vétérinaire, les vaccinations et la stérilisation si ce n’est pas déjà fait 🙂

6 – Le lapin est propre

Le lapin est doublement propre car comme les chats il fait sa toilette et on peut l’éduquer à aller à la litière 😉 Sa litière peut être un bac rectangulaire avec du lin. Il ne faut surtout pas utiliser de copeaux de bois de résineux qui sont TOXIQUES pour tous les animaux !!!! (ça va j’ai mis suffisamment de ! ?  🙂 ) Une réaction chimique a lieu entre l’urine et les copeaux laissant échapper un gaz nocif appelé phénol.

Et parfois même le chat montre comment faire !

7 – Le lapin n’est pas heureux en cage

Et oui, le lapin peut vivre en totale liberté dans votre maison à condition de protéger les zones sensibles (câbles électriques, balcon, etc … ) Comme vous avez pu lire plus haut, le lapin est un animal propre, il ira dans sa litière en cas de petite envie.

Il existe plusieurs systèmes :

  • 100% cage très très très très fortement déconseillé ;
  • La semi-liberté : une cage ouverte la journée ou en votre présence + l’accès à une pièce ;
  • La liberté totale (tout est dit 😉 )

Vous pourrez en apprendre plus sur ces différents modes de vie sur internet ou en posant des questions sur des groupes dédiés comme celui-ci.

8 – Le lapin est un animal fragile

L’arrêt du transit peut être mortelle chez le lapin, ses petites crottes deviendront bientôt une obsession pour vous ! xD Les problèmes dentaires sont assez récurrents comme la malocclusion dentaire (les dents ne s’usent pas comme il faut).  Certains lapin sont plus sensibles que d’autre au taux de calcium dans la nourriture et l’eau et cela peu engendrer une sorte de boue/sable dans les urines pouvant toucher la vessie et les reins  … C’est pour ça qu’il faut bien veiller à lui procurer une alimentation équilibrée !

Les maladies virales (la vaccination est nécessaire afin de les prévenir) :

  1. La VHD (maladie hémorragique virale)
  2. La myxomatose

Les maladies du quotidien (visites chez le vétérinaire obligatoire) :

  1. La conjonctivite
  2. La diarrhée
  3. La pododermatite

 

9 – Le lapin est destructeur

Alors ATTENTION LES YEUX ! Le lapin ne fait pas partit de la famille des rongeurs 😉 Il appartient aux lagomorphes comme le lièvre.  Mais cela ne change rien au fait qu’il ronge tout ce qu’il trouve afin d’user ses incisives qui poussent continuellement. Avant de libérer votre lapin dans votre salon où se trouve tous les câbles possibles et inimaginables : sécuriser la pièce !

Pour plusieurs très bonnes raisons :

  • Il va tout ronger et ainsi ruiner votre super télé, votre frigo etc ….
  • Votre lapin peut se tuer en prenant un coup de jus ou en ingérant quelque chose qui puisse le tuer.

Il existe 1001 techniques et tuto sur le web pour protéger vos câble et vos meubles sans pour autant ressembler à un bloc opératoire :p Mais si vous voyez qu’il vous sera impossible de TOUT protéger repenser au fait d’adopter un lapin ou trouver une solution qui lui évitera de mettre sa vie en danger.

http://gph.is/17CUj1z

 

10 – Le lapin n’est pas adapté aux enfants à moins que …

Le lapin est en général le bon compromis quand un enfant fait sa petite crise « Maman je veux un chat, Papa je veux un chien ». Sauf qu’un lapin demande bien plus d’attention qu’un chat, il a une alimentation lourde à gérer (connaître les bons légumes, connaître son taux de calcium etc … ). Ces petits cœurs ont une santé fragile et un enfant peut ne pas discerner les symptômes avant qu’il ne soit trop tard …

Mais, car il y a un mais, si votre enfant est responsable, c’est à dire qu’il se renseigne depuis plusieurs semaines, que ce n’est pas le fruit d’un caprice et qu’il est conscient que ce sera beaucoup de travail pourquoi pas 😉 Nous vous conseillons dans ce cas là de faire une demande d’adoption en association, comme ça votre enfant sera guidé dans les premiers mois de vie commune avec son nouveau compagnon et le lapin sera déjà stérilisé donc moins de risque de maladie pour ce dernier.

Quand nous parlons d’enfant il s’agit surtout de jeune adolescents, c’est à dire 12 ans minimum 🙂

11 – Le lapin vit longtemps

Il est important de savoir qu’un lapin domestique vie entre 8 et 12 ans. Ainsi, si vous souhaitez en adopter un, dites vous qu’il faudra l’assumer pour un petit bout de temps, donc réfléchissez bien 😉

Age lapin 6 mois 1 an 2 ans 3 ans 4 ans 5 ans
Age humain 16 ans 20 ans 28 ans 36 ans 44 ans 52 ans
Age lapin 6 ans 7 ans 8 ans 9 ans 10 ans 11 ans
Age humain 60 ans 68 ans 76 ans 84 ans 92 ans 100 ans

12 – Le lapin est affectueux

S’il est heureux votre lapin vous le rendra au centuple ! Après bien sûr, comme pour les humains ils ont tous leur caractère. Alors ne lui en voulez pas s’il ne se laisse pas grattouiller entre les oreilles :p

13 – La carotte n’est pas l’élément principale de son alimentation

La carotte est considérée comme l’égale d’un fruit car elle contient plus de 4% de sucre, ce qui est trop pour un lapin 😉 Vous pouvez leur donner de temps en temps de jeunes carottes qui contiennent moins de sucre.

14 – Les biberons ne sont pas adaptés aux lapins

Il vaut mieux donner à votre lapin une gamelle lourde (pour pas qu’il ne la renverse) remplie d’eau propre et fraîche. Les biberons ne sont pas adaptés à la morphologie de nos petits anges, ils leur font mal aux cervicales. De plus, l’embout du biberon est souvent pleine de bactéries et des algues se forment à l’intérieur du réservoir.

Il existe une alternative : l’abreuvoir

Abreuvoir pour lapin (Zooplus)

15 – Le lapin est expressif quand il est heureux

Quand il est à l’aise, le lapin fait des « flops » (ci -dessous) et des « binkies », semblables à des sauts dans tous les sens  😉

http://gph.is/15tlzvl

 

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez des suggestions ou bien des questions n’hésitez pas 😉 Laissez un commentaire plus bas !

Vous pouvez rejoindre notre groupe Facebook  et notre page off’ Au Secours Des Quenottes