La cohabitation des gerbilles

La cohabitation chez les gerbilles

Petit jeu ! Selon vous combien de gerbilles il y a t-il dans ce méli-mélo ? Réponse en commentaire !

 

gerbilles

Qu’est ce qu’on est bien …

Bonjour ! Dans cet article nous allons parler de la cohabitation chez les gerbilles. Pour les passionnés je sens venir le “HOULALALA sujet sensible !” . Et oui effectivement … La gerbille est un animal grégaire, (grégaire : une espèce vivant en groupe ou en communauté sans nécessairement présenter une organisation sociale.) Or en France, des milliers de gerbilles vivent seules dans des cages inadaptées. Si vous, qui me lisez, avez une gerbille seule, pas de panique ! Vous apprendrez ce qu’il faut ici.
Reprenons les bases, si vous souhaitez adopter des gerbilles, il est impératif que ce soit un groupe du même sexe.

La taille du groupe varie selon le sexe :

  • Un groupe de femelles ne doit pas dépasser trois individus. Pourquoi ? Chez les gerbilles, les femelles sont les plus territoriales, ainsi en cas d’un trop grand nombre d’individus la hiérarchie sera plus complexe et des tensions risquent de se créer dans votre groupe. Ces tensions mèneront à des bagarres violentes qui mettront en danger la vie de vos gerbilles.
  • Un groupe de mâles ne doit pas dépasser 4-5 individus, contrairement aux femelles ils sont moins territoriaux. Ils tolèrent donc plus de membres.

Je vous déconseille fortement de mélanger mâles et femelles. De un, vous allez vous faire envahir par des portées incessantes, surtout si plusieurs femelles sont en contact avec un ou plusieurs mâles. De deux, les mâles vont entrer en concurrence pour les femelles et bon … Vous voyez le tableau !
Si vous souhaitez faire une coha pour aboutir à un élevage ou de la reproduction juste pour le fun d’avoir des petits, je vous le déconseille fortement et j’insiste sur le FOR-TE-MENT ! Cela peut paraître bête mais en tant que présidente d’association je vois le nombre de gerbilles maltraitées, abandonnées … Pas que je dise que vous allez leur faire du mal 😉 , mais en général ces gerbilles sont adoptées soit dans les animaleries, soit dans des reproductions de particuliers qui ne sont pas très au point.

Si ce que je viens de vous dire ne vous a pas démotivé, contactez des éleveurs et ils pourront au moins vous apprendre les bases …

Brèves de bavardages ! Commençons !

Bonne nuit …

“Ma gerbille vit seule mais elle est heureuse !”

Heu ok … Bon en général quand j’entends ça je me transforme en Hulk derrière mon écran !

Et là il y a deux catégories de personnes :
Celle qui va écouter nos conseils et hulk se calme.
Celle qui va s’entêter.

Et si nous appelions la personne qui s’entête Sophie ? (Je m’excuse auprès de toutes les Sophie du monde entier ).
Sophie :p “Je sors ma gerbille au moins 3h par jours, donc elle ne s’ennuie pas.”
FAUX : Et les 21 autres heures la gerbille se sent comment ? Jamais de mémoire de gerbille un humain a remplacé un groupe de ses semblables.
Sophie :p – “Vous ne pouvez pas comprendre, elle et moi on a une relation fusionnelle.”
FAUX : En gros la petite gerbille se sent tellement seule qu’elle devient dépendante de vous. C’est un peu bizarre comme concept, mais une gerbille qui vit en groupe sera plus détendue lors des manipulations et des sorties car elle sera bien dans sa tête du fait qu’elle ait une vraie “vie sociale”. Elle ne sera pas agressive car elle partage son territoire avec d’autres congénères, du coup elle tolère mieux l’invasion que créer votre présence (votre main) dans la cage.
Si vous n’avez jamais tenté de cohabitation avec votre gerbille c’est le moment ! Il y a toujours un risque que la coha échoue mais si vous le faite bien, il n’y a pas de raisons.

C’est rarement drôle de faire dodo seul pour une gerbille

“Quand faut-il entreprendre une cohabitation ?”

  • Si un décès a eu lieu dans votre groupe et qu’une gerbille reste seule,
  • Après une bagarre entre vos gerbilles,
  • Insertion d’un nouveau membre dans un groupe de plusieurs individus (coha difficile, je ne conseille pas aux débutants).

“Comment faire une cohabitation chez les gerbilles ?”

Haha on attaque le vif du sujet !
Les propriétaires des gerbilles auront surement un jour ou l’autre devoir faire une cohabitation.
Il ne faut surtout pas faire n’importe quoi ! J’entends par là : de mettre la ou les nouvelle(s) gerbille(s) dans la cage d’une autre sans rien faire au préalable. (Croiser les doigts n’aidera pas hein …)  C’est la bagarre assurée et le décès de l’une d’entres elles si ne vous les séparez pas.
Les étapes à respecter sont les suivantes :

Créer un lieu de vie approprié à la cohabitation : une cage SPÉCIALE cohabitation !

La cage de cohabitation doit faire MAXIMUM 60x40cm, avec une séparation au milieu, soit deux habitats de 30x40cm. Cette séparation peut être du grillage fin dans un cadre en bois. Il est préférable que ce soit du grillage et non un vitre pour que les odeurs puissent circuler et ainsi augmenter les chances que la coha réussisse.
ATTENTION : les gerbilles sont plus fortes qu’il n’y parait, donc testez bien la solidité de la séparation. Faites attention qu’elle ne se soulève pas trop facilement, qu’elle est bien fixée entre les deux cales pour éviter tout pivots d’un côté ou de l’autre. Les mailles du grillage doivent être inférieures à 1cm de large, sinon les gerbilles pourront passer.
Dans une cage de cohabitation il n’est pas forcément nécessaire de mettre les 15-20cm de litière conseillé. L’objectif est que les gerbilles apprennent à reconnaître l’existence du nouvel individu et son odeur. Ça peut paraître évident mais je le rappel, la litière doit être propre afin qu’elle soit vierge de toute odeur ! Donc pour une cohabitation pas de recyclage de litière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le rencontre en terrain neutre

C’est THE étape où il faut être le plus prudent. Nous allons voir comment créer un lieu propice pour que la rencontre en terrain neutre fonctionne.

Premièrement, protégez-vous !

Et oui, si jamais une escarmouche éclate vous devez les séparer, donc munissez vous de gants ou d’un torchon (pas pour taper les gerbilles ! Non, non ne rigoler pas si je dis ça ce n’est pas anodin …).

Pensez à préparer des boîtes ou, si possible leur cage de coha où vous pourrez les remettre en sécurité rapidement.

Seconde étape, choix et aménagement du terrain neutre.

En général je conseille un canapé ou la baignoire.

Faites en sorte que le terrain neutre soit propre, pas de savon sur les parois de la baignoire, pas d’odeur ou de poil d’un quelconque animal sur le canapé, il ne faut pas oublier que nous humains avons un odorat sous-développé comparé à nos amies gerbilles, alors soyez prudents avec les odeurs.

Le terrain neutre ne doit pas être trop petit, sinon les gerbilles se sentiront au piège et deviendront agressives et donc peu propice à la rencontre d’un nouveau copain. A contrario, le lit KingSize est à oublier de suite ! Si c’est trop grand les gerbilles risquent de ne pas se voir plus que ça.

En conclusion la baignoire (vide) c’est le top !

 

Dernière étape : Lâcher les fauves !

Oui mais pas n’importe comment … Les gerbilles ont leur propre caractère, ainsi il est important d’installer en premier la gerbille dominée et ensuite finir par la dominante.

Exemple : Les Dalton !

C’est connu Joe est le leader (chef) des daltons donc il équivaut à un dominant chez les gerbilles. Et Avrell quant à lui est un peu “soumis” au trois autres. L’ordre d’insertion dans le terrain neutre sera le suivant :

  1. Avrell
  2. William
  3. Jack
  4. Joe

Dans le cas où ça se passe mal.

Séparez-les, attendez 5 jours avant de recommencer. Bien sûr, il faut les remettre dans leur cage de cohabitation.

Dans le cas où ça se passe bien.

Recommencer les rencontre en terrain neutre de manière quotidienne. Si au bout de 10/15 minutes aucune tension n’apparaît, commencez à installer des lieux de vie “commun”. Un quoi ? Un lieu de vie commun peut être le bac à terre à bain (propre et terre à bien nouvelle), pour que les gerbilles puissent débuter leur vie en groupe.
Si au bout d’une semaine de rencontres quotidiennes aucun heurt n’a eu lieu, vous pouvez penser à les installer ensemble.

La vie de groupe

A taaaaaaaaaaaaaable

Les rencontres en terrains neutres ont été un franc succès ? Vous sentez que vos gerbilles sont prêtes à vivre ensemble ? Il est donc l’heure de les installer dans leur environnement définitif.
Alors point important ! Est-ce que votre cage est adapté pour un groupe plus nombreux ? Je suis en train de rédiger un article sur ce sujet (patience est mère de vertu !). Mais bon je ne vais pas vous laisser en plan 😉 .

!! ALERTE ROUGE AUX ALLERGIQUES DES MATHS !!

On sait que : en gros il faut 2 000cm² par gerbilles.

Et si nous faisions une petite application numérique !
Prenons mon cas, j’ai une cage qui fait 100x50x50 le tout en centimètres.

J’ai donc une surface égale à : 100 x 50 = 5 000 cm².

5 000/2 = 2 500 cm² => ON VALIDE !

A première vue mon terra à l’air adapté :p
Il est important que la litière soit 100% neuve et la cage/terra/aqua soit nettoyée au vinaigre et rincer pour qu’aucune odeur ne subsiste. Normalement on doit mettre 20cm de litière, dans ce cas là je conseille d’en mettre beaucoup moins la première semaine. Pourquoi ? Ainsi vous pourrez mieux les observer et veiller au grain en cas de bagarre ! Je pense que certaines personnes ne seront pas d’accord après chacun sa méthode !
Toujours lors de la première semaine, essayez d’installer leur habitat dans la pièce de vie. La raison semble logique.
Si malheureusement une bagarre éclate … Et bien il faut tout recommencer ! Reprise de la cage de cohabitation.

Bon dans ce paragraphe il y a quelques petites notions que j’aimerais développer avec vous !

  • La litière, oui mais laquelle ? (Article à venir)
  • Cage/Aquarium/Terrarium, que choisir ? (Article à venir)

“Est-ce qu’une cohabitation peut échouer ?”

Oui bien sûr, parfois une gerbille n’est tout simplement pas fait pour vivre en groupe …

MAIS ne prenez pas cette phrase pour une généralité !!! Cela reste rare, donc ne vous dites pas au bout d’un essai : “Bon bah j’ai essayé, elles se sont battu. Donc ma gerbille n’est pas sociable”  Je vous le dis direct on ne va pas être copain dans ce cas là.

La cohabitation chez les gerbilles (comme chez toutes les espèces) demande du temps et BEAUCOUP de patience avec une belle dose d’amour !

“Mes gerbilles femelles se montent, est-ce normal ?”

Petit apparté pour les jeunes propriétaires de gerbilles femelles. Imaginons que vous avez réussi votre cohabitation entre deux femelles, comme tous les jours vous rentrez du boulot ou de cours et là horreur ! C’est l’amour fou entre vos deux “femelles”. Alors panique totale, mais pourtant je suis sûr que ce sont des femelles !
J’imagine très bien votre réaction la première fois que vous les avez vue agir de la sorte. Alors, OUI c’est normal, elles ont tout simplement leurs chaleurs.

 

Voilà voilà … J’espère que cet article vous a plus ! Il s’agit de mon premier jet, je pense qu’au fil de mon expérience je le modifierais. Surtout n’hésitez pas à commenter cet article en cas de questions ou tout simplement pour partager votre expérience.

2 réflexions sur “La cohabitation des gerbilles”

  1. Bonjour apres le dece de l’une de mes gerbille apres un an quelle étais ensemble (Je n’ai pas la cause du décès elle morte du jour au lendemain)J’ai fait la cohabitation de mes gerbilles j’ai séparé en deux la gage avec un grillage puis j’y et mi les deux gerbilles mon enciene gerbilles la renifle puis s’est mi a frote ses pates sur le grillage et à le modre s’est un signe de quoi de tue ma nouvelle gerbille merci de maidais .

  2. Bonjour,
    j’ai une petite question
    j’ai récupéré il y a peu une gerbille
    son ancien proprio ne pouvait plus s’en occuper
    la gerbille (mâle) est toute seule car son ancien colloque est mort et apparemment ils avaient tendance à ce battre.
    j’aimerais mettre un nouvel ami à la gerbille mais étant donné qu’il se battait avec l’ancien est-ce que c’est une bonne idée.
    help me please
    Mélanie

Laisser un commentaire